Apprendre à dire non

Les soi-disant “Yes man”, ceux qui ne disent jamais “non”, finissent toujours par accepter, quelle que soit la demande qui leur est faite, au détriment de leurs propres priorités et besoins.

Il est facile de voir à quel point une telle attitude peut être risquée et contre-productive.

Mais pourquoi est-il si difficile de dire “non”, de fixer des limites, de ne pas accepter les demandes qui leur sont faites ?

Voici quelques raisons pour lesquelles il n’est pas possible de dire “non”.

Conditionnement familial et socioculturel

Le sacrifice et l’ouverture aux autres sont des valeurs qui sont souvent mises en avant par notre culture et qui sont particulièrement fortes et enracinées dans certaines familles, notamment les femmes.

La peur de manquer une occasion unique

La crainte de manquer une occasion en voyance Suisse, qu’il s’agisse d’une occasion de croissance, de reconnaissance ou même de plaisir, peut conduire à une sur-implication et à l’incapacité de dire “non”. Dans certains cas, cette tendance peut encourager l’apprentissage, le développement personnel et le dynamisme, mais si elle est exagérée, elle risque de produire de la confusion et de réduire le temps disponible pour ce qui est vraiment important.

Perfectionnisme

La tendance à toujours faire le mieux pour soi-même et pour les autres peut vous amener à croire que dire “non” et faire marche arrière peut être interprété comme un signe de faiblesse, alors dire “oui” devient le moyen de maintenir une image positive de soi. N’oubliez pas que le mieux est souvent l’ennemi du bien !

Si vous vous rendez compte que trop de “oui” vous échappent, voici quelques suggestions pour commencer à faire des paris :

Définissez ce qui est vraiment important pour vous :

Quelles sont vos valeurs et vos objectifs ? Sélectionnez et ne dites “oui” que lorsque l’activité ou la responsabilité que vous allez assumer est conforme à votre système de valeurs et à vos priorités.

Prenez le temps d’y réfléchir : ne réagissez pas à la vague d’impulsivité mais arrêtez-vous et réfléchissez.

Posez-vous la question :

Est-ce le bon choix en ce moment ? Est-ce urgent ou peut-il être reporté ? Cette nouvelle tâche peut-elle me faire perdre du temps par rapport à mes priorités ? Quels sont les avantages et les inconvénients de dire “oui” ?

Entraînez-vous à dire “NON” !

Un, deux, trois… “NON” !

Que se passe-t-il lorsque vous dites “non” ? Vous avez vraiment raté quelque chose ? Vous n’avez pas fait de votre mieux ? Avez-vous fait mauvaise impression en décevant les attentes de quelqu’un ? Et surtout, est-ce si terrible ?

Le secret pour dire “non” est de se mettre au centre de ses choix, de se donner la permission de vivre spontanément, d’accorder de l’importance et de la valeur à ce qui compte vraiment pour soi sans se soucier de se faire constamment plaisir.

La possibilité de fixer des limites et des limites en disant “non” consiste à faire correspondre votre “oui” à vos valeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code